Rapporté à la notion de traduction qui s’invente à la Renaissance en même temps que le roman moderne, ou aux menaces de mort pesant sur des écrivains, le transport romanesque révèle la force d’un art du langage sans frontières – étudié dans cet ouvrage, de Nabokov à Rabelais, Cervantes, Sterne, Proust et Calvino.

Vous pouvez consulter la table des matières ici.