Colloque International : « Vladimir Nabokov et la France »

Les Chercheurs enchantés : Société Française Vladimir Nabokov

Paris, 30 mai-1er juin 2013


COUTURIER, Maurice – Université de Nice

L’érotisme à la française de Nabokov   Dans un précédent ouvrage, Roman et censure ou la mauvaise foi d’Eros (Champ Vallon 1996), j’avais examiné attentivement les différents modes d’écritures adoptés par toute une série de grands (et moins grands) romanciers pour parler du sexe. J’avais constaté que Nabokov avait innové en usant d’un mode que je qualifiais de « poérotique », c’est-à-dire de poétique et d’érotique à la fois. Un mode qui n’est pas sans rappeler celui de Ronsard, Belleau (cités dans Lolita), ou encore Baudelaire, et que l’on retrouve, en moins efficace peut-être, chez de nombreux romanciers français depuis le roman troubadour Flamenca jusqu’à Proust au moins, à l’exception notoire du Marquis de Sade, cependant. La littérature anglaise ou américaine, corsetée par un certain puritanisme, a aussi su parler du sexe mais sur un mode très différent dans bien des cas, y ajoutant tantôt le rire (Sterne), tantôt le didactisme (D. H. Lawrence), quand ce n’est pas le débridement stylistique (Joyce). Dans cette présentation, je vais donc comparer la pratique poétique de Nabokov à celle d’un certain nombre d’écrivains français, tout en prenant la précaution de signaler que, depuis la quasi disparition de la censure pour les œuvres littéraires dans les années cinquante, la tonalité de nos romans français en la matière a beaucoup changé, et pas toujours en mieux, malheureusement.

 

Maurice Couturier a fait sa carrière universitaire en France et aux États-Unis. Il est spécialiste de Nabokov, auteur de plusieurs traductions, dont Lolita (Gallimard) et de six essais, dont Nabokov ou la tyrannie de l’auteur (Seuil), Nabokov ou la cruauté du désir (Champ Vallon) et Nabokov ou la tentation française (Gallimard) ; il dirige aussi la Pléiade Nabokov. Théoricien du roman, il a publié notamment La Figure de l’auteur (Seuil) et Roman et censure ou la mauvaise foi d’Eros (Champ Vallon). Il a aussi été, avec son épouse, le premier traducteur de David Lodge. Il a publié un premier roman, La polka piquée (L’Âge d’Homme), et en sort bientôt un second, Ziama (Orizons), ainsi que ses souvenirs d’enfance, Chronique de l’oubli (Orizons).

PRÉSENTATION DU COLLOQUE        PROGRAMME        AUTOUR DU COLLOQUE       PRATIQUE

CONFERENCE MAINPAGE        PROGRAM         AROUND THE CONFERENCE        PRACTICAL INFO