Aleksey Filimonov, une biographie créative  Aleksey Filimonov est poète, critique littéraire, traducteur ; il est né en 1965 à Elektrostal dans la région de Moscou. Il a fait des études pour être journaliste à l’Université d’État de Moscou et il a suivi des cours supérieurs de littérature à l’Institut A. M. Gorki. Il a fait paraître des recueils de poèmes : « Le mot nocturne » (Saint-Pétersbourg, 1999), « L’orage lilas » ( Veliko Tarnovo, Bulgarie, 2012, avec des traductions en bulgare) et « La gorgée de vie », recueil de traductions en russe du poète bulgare, Vladimir Stoyanov (Veliko Tarnovo, 2012). Il a traduit les poèmes anglais de Vladimir Nabokov. Il est l’auteur d’études, d’essais et d’exposés sur le monde artistique de Vladimir Nabokov. Il a participé à un film documentaire « Vladimir Nabokov. Les racines russes » (2010). Il est le créateur en littérature d’un nouveau courant philosophique et littéraire – le vnévisme* – auquel A. Filimonov et ses disciples consacrent des travaux scientifiques et sur lequel ils ont aussi tenu en 2011 une conférence internationale pratique et scientifique à Saint-Pétersbourg. Il est lauréat de prix littéraires russes. Depuis 1998, il réside dans la capitale nordique de la Russie.
*Le vnévisme,« c’est le regard du dehors, le monde des idées qui est hors de nous et avec lequel nous sommes dans une union invisible, mais intime » (A. Filimonov). Dans l’abréviation anagrammatique, il y a l’idée d’un regard du dehors vers le monde : izvne v mir = vnevizm.