Colloque International : « Vladimir Nabokov et la France »

Les Chercheurs enchantés : Société Française Vladimir Nabokov

Paris, 30 mai-1er juin 2013

 

BIOGRAPHIES DES PARTICIPANTS


PRÉSENTATION DU COLLOQUE        PROGRAMME        AUTOUR DU COLLOQUE       PRATIQUE

CONFERENCE MAINPAGE        PROGRAM         AROUND THE CONFERENCE        PRACTICAL INFO

René Alladaye est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud et agrégé d’anglais. Maître de Conférences à l’Université Toulouse II – Le Mirail, il a consacré sa thèse ainsi que nombre de ses travaux de recherche à l’œuvre de Vladimir Nabokov. Il participe à la publication de ses œuvres complètes dans la « Bibliothèque de la Pléiade » sous la direction de Maurice Couturier.

 

Olga Anokhina est linguiste, chercheur à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (UMR 8132 CNRS/ENS) et consacre ses recherches à la genèse des œuvres des écrivains multilingues. Une partie de ses travaux porte sur les noms abstraits en français et l’approche linguistique et interdisciplinaire de l’abstraction. Olga Anokhina s’intéresse également aux aspects cognitifs de la production écrite, du multilinguisme et de la création.

 

Bénédicte Bintein, née à Lyon en 1982, a étudié la littérature à l’Université Lumière Lyon II ; son mémoire de maîtrise a porté sur Maurice Scève, poète lyonnais du XVIème siècle. Agrégée de Lettres Modernes, elle a été titulaire en zone de remplacement pendant plusieurs années et enseigne actuellement au lycée Jean Moulin d’Albertville, en Savoie.

 

Marie Bouchet  est agrégée d’anglais, Docteure ès Lettres (Littérature américaine) et Maître de Conférences à l’Université de Toulouse II-le Mirail, où elle enseigne la littérature américaine. Elle anime également au sein de son équipe de recherche l’Atelier de Recherche à la Croisée des Arts. Ses recherches actuelles portent sur les formes hybrides de création contemporaine, telle l’adaptation de Lolita en opéra imaginaire par Joshua Fineberg (création en 2008), mêlant musique acoustique et électronique, théâtre, danse, et art vidéo.

 

Yannicke Chupin est agrégée d’anglais et Maître de Conférences à l’université de Franche-Comté et membre de VALE (Université Paris-Sorbonne, Paris IV). Ses recherches portent sur Vladimir Nabokov et la littérature nord-américaine du XXe et XXIe siècle. Elle s’intéresse tout particulièrement à l’écriture réflexive, à la représentation ou la mise en scène de l’écriture dans les œuvres de Nabokov, un thème qui constitue le sujet de son ouvrage Vladimir Nabokov, Fictions d’écrivains (2009). Elle a publié récemment, en collaboration avec René Alladaye, une monographie consacrée au roman posthume de Nabokov, intitulée Aux Origines de Laura, Le dernier manuscrit de Vladimir Nabokov (2011).

 

Jenefer Coates has taught comparative literature and translation studies at the universities of Middlesex and Essex, UK. She has published papers on Nabokov and is currently completing a study of his use of medieval texts.

 

Julian W. Connolly is Professor of Slavic Languages and Literatures at the University of Virginia, where he served as Chair of the Slavic Department from 2001 to 2011.  He is the author of Ivan Bunin (1982), Nabokov’s Early Fiction: Patterns of Self and Other (1992), The Intimate Stranger: Meetings with the Devil in Nineteenth-Century Russian Literature (2001), and A Reader’s Guide to Nabokov’s Lolita (2009).  He also edited the volumes Nabokov’s Invitation to a Beheading: A Course Companion (1997), Nabokov and His Fiction: New Perspectives (1999), and The Cambridge Companion to Nabokov (2005).   He has written over seventy articles on nineteenth- and twentieth-century Russian literature, and he is currently working on a reader’s companion to Fyodor Dostoevsky’s The Brothers Karamazov.

 

Elsa Court est doctorante à University College London, en Angleterre. Sa thèse a pour titre : « The Roadside and the Outsider :  European Representations of the American Road Narrative  », elle y examine l’envers du rêve américain à travers l’espace du bord de la route dans les fictions ayant pour thème le road trip. Un chapitre intitulé « Stationary Trivialities » y est consacré à Lolita de Vladimir Nabokov.

 

Maurice Couturier a fait sa carrière universitaire en France et aux États-Unis. Il est spécialiste de Nabokov, auteur de plusieurs traductions, dont Lolita (Gallimard) et de six essais, dont Nabokov ou la tyrannie de l’auteur (Seuil), Nabokov ou la cruauté du désir (Champ Vallon) et Nabokov ou la tentation française (Gallimard) ; il dirige aussi la Pléiade Nabokov. Théoricien du roman, il a publié notamment La Figure de l’auteur (Seuil) et Roman et censure ou la mauvaise foi d’Eros (Champ Vallon). Il a aussi été, avec son épouse, le premier traducteur de David Lodge. Il a publié un premier roman, La polka piquée (L’Âge d’Homme), et en sort bientôt un second, Ziama (Orizons), ainsi que ses souvenirs d’enfance, Chronique de l’oubli (Orizons).

 

Indira Tatiana Cruz

 

Lara Delage-Toriel: De mère britannique et de père (principalement) français, elle a été élevée au Nigeria puis à Paris dans un contexte international. Maître de Conférences depuis 2004, Lara enseigne la littérature américaine et la traduction littéraire à l’Université de Strasbourg. Elle anime également des ateliers d’écriture en anglais destinés au personnel de l’université. Spécialiste de l’œuvre de Nabokov, elle a également publié sur des écrivains américains tels que Flannery O’Connor et Tennessee Williams.

 

Leland De la Durantaye is the author of Style is Matter: The Moral Art of Vladimir Nabokov and Giorgio Agamben: A Critical Introduction, and the translator of Jacques Jouet’s Upstaged. He is Professor of Literature at Claremont McKenna College.

 

Dana Dragunoiu is an Associate Professor of English at Carleton University in Ottawa, Canada. She is the author of Vladimir Nabokov and the Poetics of Liberalism (Northwestern UP, 2011). She has also published scholarly articles on J.M. Coetzee, Ernest Hemingway, Stendhal, and contemporary film. She is currently working on her second book, provisionally titled “Kant and the Twentieth-Century Novel.”

 

Agnès Edel-Roy, agrégée de Lettres modernes, titulaire d’une maîtrise de Langue et Littérature russes (Université de Paris IV Sorbonne), finit actuellement une thèse de doctorat en Littératures comparées (Université de Paris 3-Sorbonne nouvelle) dont le sujet est : « Politique et mise à l’épreuve de la littérature au vingtième siècle dans l’œuvre romanesque de Vladimir Nabokov. » Ses travaux portent sur la réception française de l’œuvre de Vladimir Nabokov, les relations entre politique et littérature dans le roman nabokovien et les auto-traductions. Elle s’intéresse aussi au théâtre, en particulier russe, et aux adaptations théâtrales d’œuvres non-scéniques.

 

Emily Eells est professeur de littérature anglophone à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense. Depuis la publication de son livre Proust’s Cup of Tea: Homoeroticism and Victorian Culture (Ashgate, 2002), elle consacre ses recherches à Oscar Wilde et la France. Elle a publié une édition bilingue de l’adaptation théâtrale du Portrait de Dorian Gray par Jean Cocteau (Two Tombeaux to Oscar Wilde : Jean Cocteau’s Le portrait surnaturel de Dorian Gray et Raymond Laurent’s Essay on Wildean Aesthetics, Rivendale Press 2010). Elle dirige le groupe de recherche Confluences : Les Mots étrangers (CREA : Centre de recherches anglophones) qui travaille sur l’hétéroglossie et l’interaction des langues inscrite dans le texte.

 

Sabine Faye estagrégée d’anglais, Docteur ès lettres, et Maître de Conférences à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, où elle enseigne les littératures anglaise et américaine, ainsi que la traduction littéraire et la peinture américaine. Auteur d’une thèse sur les romans de Vladimir Nabokov. Membre du centre de recherches Arias (Paris III-Ulm-Cnrs).

 

Aleksey Filimonov est poète, critique littéraire. Il a fait paraître des recueils de poèmes : « Le mot nocturne » (Saint-Pétersbourg, 1999), « L’orage lilas » ( Veliko Tarnovo, Bulgarie, 2012, avec des traductions en bulgare) et « La gorgée de vie », recueil de traductions en russe du poète bulgare, Vladimir Stoyanov (Veliko Tarnovo, 2012). Il a traduit les poèmes anglais de Vladimir Nabokov. Il est l’auteur d’études, d’essais et d’exposés sur le monde artistique de Vladimir Nabokov. Il a participé à un film documentaire « Vladimir Nabokov. Les racines russes » (2010). Il est le créateur en littérature d’un nouveau courant philosophique et littéraire – le vnévisme* – auquel A. Filimonov et ses disciples consacrent des travaux scientifiques et sur lequel ils ont aussi tenu en 2011 une conférence internationale pratique et scientifique à Saint-Pétersbourg. Il est lauréat de prix littéraires russes.

 

Alexia Gassin : Titulaire d’une Licence d’Allemand, d’une Licence d’Administration Publique et d’un D.E.S.S. de Marketing Opérationnel, Alexia Gassin est actuellement Doctorante en Études Russes à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Elle écrit une thèse sur « L’œuvre de Vladimir Nabokov dans le contexte de la culture et de l’art allemands à l’époque de l’expressionnisme ».

 

Paul Benedict Grant is an Associate Professor of English at Memorial University of Newfoundland. He has published several essays on humor in the work of Nabokov, Raymond Carver, and Flannery O’Connor. Current projects include a monograph, Mind and Matter: The Humour of Vladimir Nabokov, and Lolita: A Biography, co-authored with Brian Boyd.

 

Jacqueline Hamrit : Professeur agrégée d’anglais à l’Université de Lille 3 depuis 1991, elle enseigne des cours de langue et de langue de spécialité à l’UFR de psychologie, après avoir été chargée de cours de littérature anglo-saxonne pendant treize ans à l’UFR d’anglais. Titulaire d’une thèse sur Vladimir Nabokov, intitulée « Frontières et limites dans l’œuvre de Vladimir Nabokov » et soutenue en décembre 2003 à l’Université de Lille 3, elle s’intéresse aux relations qu’entretiennent entre elles la littérature et la psychologie ainsi que la littérature et la philosophie. C’est ainsi dans le sillage des écrits du philosophe français Jacques Derrida qu’elle étudie l’œuvre de Nabokov.

 

Hélène Henry-Safier

 

Anne-Marie Lafont est certifiée en Lettres Modernes, enseigne en lycée et a passé une grande partie de sa vie à l’étranger, notamment treize ans sur le territoire russe. Elle poursuit son travail sur l’œuvre russe de Vladimir Nabokov, plus particulièrement ses romans. Ses recherches portent sur le « genre » (gender studies) et l’amour dans les romans de l’écrivain russe.

 

Yuri Levingis Professor and Chair in the Department of Russian Studies, Dalhousie University, Canada. He is the author of three monographs: Keys to The Gift. A Guide to V. Nabokov’s Novel (2011), Upbringing by Optics: Book Illustration, Animation, and Text (2010), Train Station – Garage – Hangar. Vladimir Nabokov and the Poetics of Russian Urbanism (2004, Short-listed for Andrey Bely Prize), and has also edited and co-edited five volumes of articles: Shades of Laura. Vladimir Nabokov’s Last Novel The Original of Laura (forthcoming), Anatomy of a Short Story (New York: Continuum, 2012, with an afterword by John Banville), The Goalkeeper: The Nabokov Almanac (2010), Eglantine: A Collection of Philological Essays to Honour the Sixtieth Anniversary of Roman Timenchik (2005), and Empire N. Nabokov and His Heirs (2006). Leving has published over 70 scholarly articles on various aspects of Russian and comparative literature. He served as a commentator on the first authorized Russian edition of The Collected Works of Vladimir Nabokov in five volumes (1999-2001), and was the curator for the exhibition “Nabokov’s Lolita: 1955-2005” in Washington, D.C., which celebrated the 50th anniversary of the publication of Lolita. Leving is the founding editor of the Nabokov Online Journal (since 2007).

 

Déborah Lévy-Bertherat est maître de conférences en Littérature comparée à l’ENS (Paris). Elle a publié notamment J’ai tué, violence guerrière et fiction (Droz, 2010, avec Pierre Schoentjes), et des éditions d’Un héros de notre temps de Lermontov (traduction, GF-Flammarion, 2003) et Nouvelles de Pétersbourg de Gogol (traduction partielle, GF-Flammarion, 2009). Elle a consacré plusieurs articles à Nabokov, en particulier à la question du bilinguisme.

 

Alexandra Loewe : Artiste multimédia (dessin, sculpture, vidéo, photographie, œuvres interactives), Alexandra Loewe nous mène dans les contrées d’un langage dyadique où le conscient et l’inconscient, le corps incarné et l’esprit, le temps linéaire et l’aléatoire se rencontrent. En 2008, elle contribue au colloque Kaleidoslopic Nabokov en créant un corpus d’oeuvres : Nabokov Soul, qui portraitise l’âme métaphorique de l’auteur au cœur d’une vidéo. Celle-ci donne naissance à Kaleidoscopic Nabokov : Nabokov Chrysalis, une série de dessins de chrysalides de papillons. Enfin, l’éclosion se fait avec Kaleidoscopic Nabokov : Nabokov Characters, série de dessins de divers personnages nabokoviens en devenir, métaphore de ce que la lecture a à offrir, à savoir des traits demeurant informes dans la perception visuelle d’un personnage de roman. Pour la Nuit Nabokov, elle collabore avec une classe bilingue du Lycée Jean Sturm étudiant Lolita et produit une vidéo « Question-Air » où les élèves s’incarnent en Lolita et lui donnent une voix.

 

Julie Loison-Charles est ATER à l’Université de Paris Ouest La Défense Nanterre. Elle écrit son doctorat en littérature américaine sur l’utilisation des mots étrangers russes et français dans l’œuvre de Nabokov. Elle incorpore à son étude littéraire des approches traductologiques (comparaison des traductions russes et françaises), linguistiques (emprunts et xénismes), psycholinguistiques (le bilinguisme et la perception de soi) et philosophiques (Bakhtine, Deleuze, Glissant).

 

Will Norman is a lecturer in American literature at the University of Kent, with research interests in modernist and transatlantic studies. He completed his doctorate, on Nabokov and time, at the University of Oxford in 2008 and has recently published a monograph, Nabokov, History and the Texture of Time with Routledge. His current research project examines émigré responses to American mass culture in the mid-twentieth century in literature, art and cultural criticism. An article evolving from this project, on the crime writer Raymond Chandler, will be published in Modernism/modernity in January 2013.

 

Lance Olsen is author of more than 20 books of and about experimental writing practices, including, most recently, the novel Calendar of Regrets and the anti-textbook Architectures of Possibility: After Innovative Writing.  He is a 2012 Guggenheim Fellow, and spent this past spring as a Berlin Prize Fellow at the American Academy in Berlin.  Olsen serves as chair of the Board of Directors at Fiction Collective Two and teaches experimental narrative theory and practice at the University of Utah.

 

Mikko Perhonen

 

Tatiana Ponomareva is Director of the Vladimir Nabokov Museum (since 2008 the St.Petersburg State University Vladimir Nabokov Museum). She is also a lecturer at the St.Petersburg University Philology Faculty. Tatiana Ponomareva organized many Nabokov conferences and academic events and edited several academic publications on Nabokov studies. 

 

Isabelle Poulin : Ancienne élève de l’ENS de Fontenay / Saint-Cloud, professeur de Littérature comparée à l’université de Bordeaux 3, Isabelle Poulin a consacré sa thèse à l’œuvre de Vladimir Nabokov (sur les liens entre plurilinguisme et critique littéraire) et a notamment cherché à mettre en évidence la part déterminante de la littérature française dans l’œuvre de l’écrivain polyglotte. Elle est l’auteur d’une étude sur les Écritures de la douleur : Dostoïevski, Sarraute, Nabokov (Le Manuscrit, 2007) et a coordonné un numéro de la Revue de Littérature Comparée, composé de contributions venues d’horizons (linguistiques et disciplinaires) multiples, dont l’enjeu était de mettre en évidence la spécificité et la richesse d’une œuvre plurilingue (« Vladimir Nabokov ou le vrai et le vraisemblable », Paris, Klincksieck, RLC n°342, avril-Juin 2012).

 

David Rampton, Professor of English at the University of Ottawa, is the author of Vladimir Nabokov: A Critical Study of the Novels (1984), Vladimir Nabokov (1993), William Faulkner: A Literary Life (2007), and Vladimir Nabokov: A Literary Life (2012). He has published numerous articles on 19th and 20th-century American Literature, and co-edited four anthologies of essays and short fiction.

Simon Rowberry is a PhD candidate at the University of Winchester. His dissertation, “Social Reading and Social Texts on the Literary Web,” argues for the continuity between print and electronic literature and how the digitization of books and social networking is changing how we read and interpret authors including Vladimir Nabokov.

 

Dr. Samuel Schuman served as President of the Vladimir Nabokov Society in 1980-82.  He is the author of Vladimir Nabokov:  A Reference Guide, and has published over 25 articles on VN.  He has presented papers on Nabokov at the MLA and AATSEEL Conferences, at the Nabokov Museum in St. Petersburg, and at the international Nabokov meetings in Kyoto and Auckland.

 

Stanislav Schvabrin : In addition to his scholarly and editorial work on Vladimir Nabokov, Mikhail Kuzmin, Georgy Ivanov and Martina Tsvetaeva, Stanislav Shvabrin has done research in the areas of Russian diaspora studies from Andrey Kurbsky to interbellum Parisian literature. Apart from a number of academic miscellanies, his articles and reviews have appeared in Nabokovskii vestnik, Zvezda, The Nabokovian, Comparative Literature, Slavic and East European Journal, Canadian Slavonic Papers, Slavic Review and Russian Literature.

 

Susan Elizabeth Sweeney teaches English and creative writing at the College of the Holy Cross in Worcester, Massachusetts, USA.  She has published over 30 essays and book chapters on Nabokov, including, since 2009, “Thinking about Impossible Things in Nabokov,” in Transitional Nabokov; “‘Bad, Bad Girl’: Juvenile Delinquency in Lolita,” in Lolita: From Nabokov to Kubrick and Lyne; “Lolita, I Presume: On a Character Entitled ‘Lolita,” in Miranda; and “‘Almost Completed but Only Partly Corrected’: Enacting Revision in Nabokov’s Novels,” in Revising Nabokov Revising.  Beth is presently co-editing a volume of essays entitled “Nabokov’s Morality Play: Ethical Problems in His Fiction,” and was invited to serve as associate editor for a proposed edition of Nabokov’s complete works.  Twice elected president of the International Vladimir Nabokov Society, she continues to co-edit the Vladimir Nabokov Electronic Forum (NABOKV-L).  Beth also publishes on American literature, detective fiction, narrative theory, postmodernism, and Poe.

 

Michael Wood is Professor of English and Comparative Literature at Princeton University.  He is the author of The Magician’s Doubts and many essays on Nabokov. His most recent literary book is Yeats and Violence.

 

Alisa Zhulina : Doctorante en littérature comparée et études cinématographiques à l’Université de Harvard. Pensionnaire étrangère à l’Ecole Normale Supérieure 2012-2013.

PRÉSENTATION DU COLLOQUE        PROGRAMME        AUTOUR DU COLLOQUE       PRATIQUE

CONFERENCE MAINPAGE        PROGRAM         AROUND THE CONFERENCE        PRACTICAL INFO