BIBLIOGRAPHIE : Ouvrages critiques – Par œuvres

La bibliographie que voici constitue un panorama des publications françaises ou francophones sur Nabokov.
Elle rassemble des travaux publiés en France, parus ou traduits en langue française, ou écrits par des Français ou des francophones.

 

Textes écrits en russe

 

Mashenka (1926) Mary (1970) Machenka (1971)

GASSIN, Alexia, « Le cinéma expressionniste allemand comme sous-texte dans Machenka », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 159-172.
—, « The Movie of E.A. Dupont in Nabokov’s Mashenka », dans The Nabokovian, n° 70, printemps 2013, p. 6-10.

 

Король, Дама, Валет (1928) King, Queen, Knave (1968) Roi, Dame, Valet (1971)

BUHKS, Nora, « Sur la structure du roman de VI. Nabokov, Roi, dame, valet », Revue des études slaves, vol. 59, n° 4, 1987, p. 799-810.

GASSIN, Alexia, « Martha’s [Nabokov] And Irene’s [Zweig] Last Dance », dans The Nabokovian, n° 73, automne 2014, p. 26-32.

LAFONT, Anne-Marie, « Apprendre autrement ou comment adapter Vladimir Nabokov au lycée », dans Y. Chupin, A. Edel-Roy, M. Manolescu, L. Delage-Toriel, Vladimir Nabokov et la France (dir.), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, collection « Études anglophones », 2017, p. 215-226.

 

Защита Лужина (1930) La Course du fou (1934) The Defense (1964) La Défense Loujine (1964)

ALLADAYE, René, « Solus rex : quand Vladimir Nabokov jouait aux échecs avec ses lecteurs », Ligeia, 2019/1 (N° 169-172), p. 76-83 : https://www.cairn.info/revue-ligeia-2019-1-page-76.htm?contenu=resume#

BUHKS, Nora, « Двое игроков за одной доской : Вл. Набоков и Я. Кавабата » [« Dvoe igrokov za odnoj doskoj : Vl. Nabokov i Ja. Kavabata »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 39-50.

HETENYI, Zsuzsa, « Un pont sur la rivière. Code maçonnique et code dantesque dans le roman de Vladimir Nabokov La Défense Loujine », dans J. Breuillard et I. Ivanova (dir.), « La Franc-maçonnerie et la culture russe » – Slavica Occitania, n° 24, 2007, p. 583-599.

LEVINSON, André, « V. Sirine et son joueur d’échecs », Nouvelles littéraires, Paris, 15 février 1930, p. 6.

TEREKHOV, Vera, « La diagonale du fou, espace de l’échec ? La Défense Loujine, Nabokov, 1930 ; Le Joueur d’échecs, Zweig, 1942 ; La Variante Lüneberg, Maurensig, 1995 », dans J. Vion-Dury, J.-M. Grassin et B. Westphal (dir.), Littérature et espaces, Pulim, coll. « Espaces Humains », 2001, p. 189-200.

 

Соглядатай (1930/1938) L’Aguet (1935) The Eye (1965) Le Guetteur (1968)

FRAYSSE, Suzanne, « Miroirs dans The Eye de Vladimir Nabokov », « Miroirs » – Polysèmes : Arts et Littératures, n° 2, 1989, p. 69-89.

GOURG, Marianne, « Dialogisme et identité dans Sogliadataï », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 77-84.

MARCHESINI, Irina, « Mise en abyme e Autotraduzione: Vladimir Nabokov Attraverso lo Specchio delle Sue Parole. Il Caso di SogljadatajThe Eye », Autotraduzione. Testi e Contesti, Bologna, Bononia University Press, à paraître en 2012.

 

Подвиг (1932) Glory (1971) L’Exploit (1981)

BUHKS, Nora, « Кросс-жанр : О романе Вл. Набокова Подвиг » [« Kross-žanr : o romane Vl. Nabokova Podvig »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 77-92.

TROUBETZKOY, Laure, « L’Exploit comme exercice : le fantasme du retour en Russie de la poésie à la prose de Nabokov, ou le sentier dans la forêt », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 111-120.

 

Camera obscura (1933) Chambre obscure (1934) Camera obscura (1936) Laughter in the Dark (1938) Rire dans la nuit (1992) Смех в темноте (1994)

MCKENNA, Kevin J., « “Pošlost´”, syllogisme hégélien et proverbe : une approche parémiologique du roman de Vladimir Nabokov Rire dans la nuit », trad. (de l’anglais) Hélène Viellard, Revue des études slaves, vol. 76, n° 2-3, 2005, p. 325-337.

MACHU, Didier, « De Mona Lisa à Lola-Lola : Laughter in the Dark, de Vladimir Nabokov », Autrement Dire, n° 1, 1984, p. 68-93.

RAGUET-BOUVART, Christine, « Textual Regeneration and the Author’s Progress », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov: Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993, p. 91-97 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1301
—, « Les métamorphoses du corps : de Camera Obscura à Laughter in the Dark de Vladimir Nabokov », dans M.-C. Rouyer (dir.), Le Corps dans tous ses états, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 1995, p. 227-236.
—, « Vladimir Nabokov : Camera obscura et Laughter in the dark ou la confusion des textes », dans P. Bensimon (dir.), « La lecture du texte traduit », vol. 1 – Palimpsestes, n° 9, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1995, p. 119-134. En version anglaise : « Camera Obscura and Laughter in the Dark, or, The Confusion of Texts », Zembla http://www.libraries.psu.edu/nabokov/ragko1.htm

TROUBETZKOY, Laure, « Vers un autre rivage : de Chambre obscure à Rire dans la nuit », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 67-76.

 

Отчаяние (1936) Despair (1937/1966) La Méprise (1939)

BESSIERE, Jean, « Lire trois fois le double. La Méprise de Nabokov », dans J. Bessière (dir.), avec la collaboration d’A. Fonyi et de V. Troubetzkoy, Le Double. Chamisso, Dostoïevski, Maupassant, Nabokov, Paris, Honoré Champion, coll. « Unichamp », 1995, p. 143-174.

CHOUARD, Géraldine, « La Méprise : mirages de la désespérance », Op. Cit. : revue de littératures françaises et comparée, n° 5, novembre 1995, p. 259-267.

COUTURIER, Maurice, « Dédoublements et doublures dans Despair », dans D. Lévy-Bertherat (dir.), Le Double, l’ombre et le reflet, Paris, Opéra, Cahiers de Littérature Générale, 1996.

DOLININ, Alexander. « Caning of Modernist Profaners : Parody in Despair », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov: At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1449

EDEL-ROY, Agnès, « Nabokov aujourd’hui, ou “la démocratie magique” », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 23-38.

ERMAN, Michel, « Le réel et l’illusoire dans La Méprise de Vladimir Nabokov », Imaginaires du simulacre : séminaires de l’année 1986-1987, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 1987, p. 161-175.

GASSIN, Alexia, « Le caractère duel du vagabond dans La Méprise de Vladimir Nabokov », dans F. Desvois et M.L. Munro-Lundi (dir.), Le vagabond en Occident. Sur la route, dans la rue, t. 2, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 27-41.

LAHOUGUE, Jean, « Relecture et réécriture de La Méprise », La Réécriture, Actes de l’Université d’été tenue à Cerisy-la-Salle en août 1988, Ceditel, Université de Grenoble – Stendhal, 1990.

POULIN, Isabelle, « La nausée de Vladimir Nabokov et la méprise de Jean-Paul Sartre », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration », Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 107-117.

SARTRE, Jean-Paul, « V. Nabokov : La Méprise » [1939], Situations I, Paris, Gallimard, NRF, 1947, p. 53-56.

SCHAPIRA, Marie-Claude, « Le faux-double dans La Méprise de Nabokov », Op. Cit. : revue de littératures françaises et comparée, n° 5, novembre 1995, p. 279-284.

SIRVENT, Michel, « (Re)writing Considered as an Act of Murder : How to Rewrite Nabokov’s Despair in a Post-Nouveau Roman Context », dans Nabokov Studies, vol. 2, 1995, p. 251-276.
—, « Doublures transcriptuelles : récits récrits de Jean Lahougue », dans Neophilologues, 82, 1998, p. 33-51.

SKONECNAJA, Ol’ga, « Отчаяние В. Набокова и Мелкий Бес Ф. Сологуба » [« Otčajanie V. Nabokova i Melkij Bes F. Sologuba »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes », Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 133-143.

SWEENEY, Susan Elizabeth, « Had I Come Before Myself » : Illegitimate Judgments of Lolita and Despair, dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1038.

TROUBETZKOY, Wladimir, « “Poisson d’avril !” La Méprise de Vladimir Nabokov », Bulletin de littérature générale et comparée, n° 17, automne 1995, p. 35-53.
—, « Vladimir Nabokov’s Despair : The Reader as “April’s Fool” », dans M. Couturier (dir.)  « Nabokov: At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1451.
—, « Le double de Vladimir Nabokov ou De la difficulté d’être Dieu », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes », Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 145-153.

 

Приглашение на казнь (1938) Invitation to a Beheading (1959) Invitation au supplice (1960)

BUHKS, Nora, « Эшафот в Хрустальном Дворце : О романе Вл. Набокова Приглашение на казнь » [« Èšafot v hrustal’nom dvorce : o romane Vl. Nabokova Priglašenie na kazn’ »], Cahiers du monde russe : Russie, Empire russe, Union soviétique, États indépendants, vol. 35, n° 4, 1994, p. 821-838 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/cmr_1252-6576_1994_num_35_4_2409

CONNOLLY, Julian W., « Cincinnatus and Différance: Subversive Discourse in Invitation to a Beheading », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1456.

DELAGE-TORIEL, Lara, « Bodies in Translation : Deriving Meaning from Motion in Nabokov’s works », dans W. Norman et D. White (dir.), Transitional Nabokov, Oxford & New York, Peter Lang, 2009, p. 153-65.

LEVY-BERTHERAT, Déborah, « Du déni à l’hommage : Nabokov et Kafka », dans Ph. Zard (dir.), Sillage de Kafka, Éditions Le Manuscrit, coll. « L’Esprit des Lettres », 2007.

POULIN, Isabelle, « Être ou ne pas être allégorique : exemplarité de l’œuvre bilingue de V. Nabokov », dans B. Vouilloux (dir.), Déclins de l’allégorie ? Modernités, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006.

SHAPIRO, Gavriel, « Отголоски Тюремных Досугов Набокова в Приглашении на казнь » [« Otgoloski Tjuremnyh Dosugov Nabokova v Priglašenii na kazn’ »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes », Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 67-75.

TOKER, Leona, « “Who was becoming seasick? Cincinnatus” : Some Aspects of Nabokov’s treatment of the Communist Regime », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov: Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1299.

 

Дар (1937-1938/1952) The Gift (1963) Le Don (1967)

BLOT, Jean, « V. Nabokov : Le Don », La Nouvelle Revue Française, n° 373, février 1984.

HAMRIT, Jacqueline, « Loving and Giving in Nabokov’s The Gift », dans M. Rodgers & S. E. Sweeney (dir.), Nabokov and the Question of Morality. Aesthetics, Metaphysics, and the Ethics of Fiction, Palgrave Macmillan, 2016, p. 129-142.

KARLINSKY, Simon, « Dar », dans R. Micha (dir.), L’Arc [n° 24, printemps 1964], n°99, 1986, p. 48-54.

KOUCHKINE, Evgueny, « Nabokov ou le don de la transcendance », Dalhousie French Studies, vol. 19, 1990, p. 33-42.
—, « Le retour du Don en Russie, thème de la transcendance vivante », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration », Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 85-93.

MANOLESCU, Monica, « “Verbal Adventures in the Inky Jungle” : Marco Polo and John Mandeville in Nabokov’s The Gift », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007, p. 119-129 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1060

NIVAT, Georges, « Deux romans “spéculaires” des années trente : Le Don et le Maître et Marguerite », Revue des études slaves, vol. 61, n° 61-3, 1989, p. 269-275.

 

 

Textes écrits en français

 

« Mademoiselle O » (1936)

DELAGE-TORIEL, Lara, « Speak, Mademoiselle: Nabokov’s Authorial Posture Revisited », dans E. Rakhimova-Sommers (dir.). Nabokov’s Women: The Silent Sisterhood of Textual Nomads. Lanham, Maryland: Lexington Books, 2017.

ÉDEL-ROY, Agnès, « L’au-delà nabokovien de l’exil français », dans Ch. Krauss et T. Victoroff (dir.), Figures de l’émigré russe en France au xixe-xxe. Fiction et réalité, actes du colloque international de l’Université de Strasbourg, 30 septembre – 2 octobre 2009, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. « IFAVL », 2012.

HAMRIT, Jacqueline, « French echoes in “Mademoiselle O” », Zembla, décembre 2006 : http://www.libraries.psu.edu/nabokov/zembla.htm

KISSEL, Wolfgang Stephan, « La prose française de Vladimir Nabokov et la poétique de l’exil : l’exemple de Mademoiselle O », dans J.-P. Morel, W. Asholt et G.-A. Goldschmidt (dir.), Dans le dehors du monde. Exils d’écrivains et d’artistes au XXe siècle, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 53-66.

KOOL-SMIT, J. E., « Lolita vertaald in Zazie », dans Tirade, 4, 1960, p. 306-312.

RAGUET-BOUVART, Christine, « “Mademoiselle O” : les images appartiendraient-elles plutôt à une langue ? De la transposition en langue anglaise de souvenirs en français de Russie », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 495-503.

TROUBETZKOY, Laure, « Les œufs stériles de la première Mademoiselle : la nouvelle “Pluie de Pâques” », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000.p. 485-493.

 

« Pouchkine, ou le vrai et le vraisemblable » (1937)

RAMPTON, David, « Les maniaques, les identités retrouvées et les secrets du chef d’œuvre : “Pouchkine, ou le vrai et le vraisemblable” dans son contexte », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes », Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 35-44.

 

 

Textes écrits en anglais

 

The Real Life of Sebastian Knight (1941) La Vraie Vie de Sebastian Knight (1951) Подлинная жизнь Себастьяна Найта (1991)

ALLADAYE, René, « “Shaped by the teller, reshaped by the listener, concealed from both by the dead man of the tale” : The Real Life of Sebastian Knight, variations fictionnelles sur l’art de la biographie », dans N. Correard, V. Ferré & A. Teulade (dir.), L’Herméneutique fictionnalisée. Quand l’interprétation s’invite dans la fiction, Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2015.

CLANCIER, Anne, « Vladimir Nabokov et les affres du biographe », Revue des Sciences Humaines, 98 : 4 (224), Octobre-Décembre 1991, p. 127-137.

CONNOLLY, Julian W., « From Biography to Autobiography and Back : The Fictionalization of The Narrated Self in The Real Life of Sebastian Knight », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1286.

DALLAS, Graham, « À la recherche de l’autre perdu : narrateur et personnage dans The Real Life of Sebastian Knight », Cycnos, vol. 2, 1985-hiver 1986, p. 61-69.

DELAGE-TORIEL, Lara, « Disclosures under Seal : Nabokov, Secrecy and the Reader », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007: http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1048.

GASSIN, Alexia, « L’intrigante Mme Lecerf : l’exaltation à la française dans La vraie vie de Sebastian Knight de Vladimir Nabokov », dans L. Chvedova et S. Maire (dir.), L’image de la femme française dans les littératures slaves des XXe et XXIe siècles, Nancy, PUN-Éditions Universitaires de Lorraine, 2016, p. 95-110.

KRISTEVA, Julia, « Une errance ironique ou la mémoire polymorphe de Sebastian Knight », Étrangers à nous-mêmes, Paris, Gallimard, coll. « Folio / essais », 1988.

LOISON-CHARLES, Julie, « Rire des mots de l’étranger dans The Real Life of Sebastian Knight et Pnin de Vladimir Nabokov », dans E. Eells (dir.), Les mots étrangers / The Words of Others, Revue LISA/LISA e-journal, vol. XIII-n°1 | 2015, Presses Universitaires de Rennes, Revues.org : http://lisa.revues.org/7548

MEYER, Priscilla, « Life as Annotation : Sebastian Knight, Nathaniel Hawthorne, Vladimir Nabokov », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1072

MORGAN, Paul B., « Nabokov and the Medieval Hunt Allegory », Revue de Littérature Comparée, vol. 60, n° 3, Juillet-Septembre 1986, p. 321-327.

 

Bend Sinister (1947) Brisure à senestre (1978) Под знаком незаконнорожденных (1990)

ALLADAYE, René, Notice et notes à Brisure à Senestre, dans M. Couturier (dir.), Œuvres romanesques complètes, vol. II, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, p. 1567-1608.

JOHNSON, D. Barton, « “Don’t touch my circles”, The Two Worlds of Nabokov’s Bend Sinister », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 32-51.

HELLER, Leonid, « Художник в зоне мрака : Bend Sinister Набокова » [« Hudožnik v zone mraka : Bend Sinister Nabokova »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 95-104.

MACHU, Didier, « Bend Sinister de Vladimir Nabokov : “A Pool’s Two Circles” », dans B. Rougé (dir.), Ellipses, blancs, silences, Pau, Université de Pau, 1992, p. 137-142.

RAGUET-BOUVART, Christine, « Le rôle du traducteur dans Bend Sinister de Vladimir Nabokov », Plume [Revue semestrielle de l’Association Iranienne de Langue et Littérature Françaises], n° 1, Tehran, University of Tehran Press, été 2006, p. 116-135.
—, « Ember, traducteur de Hamlet », dans A. Lecercle et P. Iselin (dir.), The force of heaven-bred poesy. Mélanges offerts à Henry Suhamy, Nanterre, Presses Universitaires de Paris 10, 2007, p. 247-260. Version anglaise : « Ember, Translator of Hamlet », Zemblahttp://www.libraries.psu.edu/nabokov/raguetb1.htm.

m

Lolita (1955) Lolita (1959) Лолита (1965)

Ouvrages et recueils

BOUCHET, Marie (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” » – Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.miranda-ejournal.eu/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_16-188.
—, Lolita, A Novel by Vladimir Nabokov, A Film by Stanley Kubrick, Paris, Atlande, coll. « Clefs Concours », 2009.

BOUCHET, Marie, CHUPIN, Yannicke, EDEL-ROY, Agnès et LOISON-CHARLES, Julie (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/10470

COUTURIER, Maurice, Lolita de Nabokov, Paris, Didier, 1996.
—, Le Rapt de Lolita (roman), Paris, Orizons, 2018.
— (dir.), Lolita, Paris, Autrement, coll. « Figures mythiques », 1998.

DELAGE-TORIEL, Lara, Lolita de Vladimir Nabokov et Stanley Kubrick, Paris, Éditions du Temps, 2009.

GASSIN, Alexia & PIER, John (dir.), L’effacement selon Nabokov. Lolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

GIRODIAS, Maurice, L’Affaire Lolita, Paris, Olympia Press, 1957.
—, Les Jardins d’Éros, Paris, Éditions de la Différence, 1990.

HUBIER, Sébastien, Lolitas et petites madones perverses : émergence d’un mythe littéraire, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2007.

MAAR, Michael, D’une Lolita l’autre. Lichberg et Nabokov, trad. Ursula Bühler, Genève, Droz, coll. « Titre courant », 2005.

MACHU, Didier et TUHKUNEN, Taina (dir.), Lolita, roman de Vladimir Nabokov et film de Stanley Kubrick, Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009.

MACHU, Didier, Lolita ou le Tyran confondu : lecture de Vladimir Nabokov, préf. Jeff Edmunds, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2010.

MARTINY, Erik (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009.

MANOLESCU, Monica et PAQUET-DEYRIS, Anne-Marie (dir.), Lolita [Nabokov, Kubrick]. Cartographies de l’obsession, Paris, Presses universitaires de France/CNED, 2009.

RAGUET-BOUVART, Christine, Lolita : un royaume au-delà des mers, Talence, Presses Universitaires de Bordeaux, 1996.

ROPER, Robert, Nabokov in America. On the Road to Lolita, Walker and Company, 2015.

TISSUT, Anne-Laure (dir.), « Lolita », Sillages critiques, n°11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/1644

Articles

ALDRIDGE, Alfred Owen, « Essais sur les personnages des Liaisons dangereuses en tant que types littéraires », Archives des Lettres Modernes, n° 31, novembre 1960, p. 45-52.

ALLADAYE, René, « “A kind of detective investigation of the mystery of literary structures” : quelques aspects de la composition de Lolita », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009.
—, « “Et le sujet du roman ? Il n’en a pas.” Itinéraires d’effacement, de “Lolita” à “Laura” », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.
—, « “The soft detonation of recognition” : quelques aspects de la réécriture de Lolita dans Eclipse de John Banville », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 93-101.
—, « Le cas Lolita », Cycnos, n° 9, 1992 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1174
—, « Geôle, enjôler, enjoliver : surveiller et (p)unir dans Lolita », Sillages critiques, n° 11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/1682
—, « Play hard : enjeux des jeux dans Lolita », dans M. Bouchet (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” » – Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.mirandaejournal.fr/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_05-657
—, « Troubles doubles : les ruses de l’identité dans Lolita », Études anglaises, vol. 48, n° 4, octobre-décembre 1995, p. 478-488.

BALESTRINI, Nassim W., « Nabokov’s Screenplay : Epic, Dramatic, Cinematic », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 149-158.

BARAT, Jean-Claude, « Du roman en général et de Lolita en particulier », La Licorne, n° 22, 1992, p. 89-99.

BERNHARD, Edmond, « La thématique échiquéenne de Lolita », dans R. Micha (dir.), L’Arc [n° 24, printemps 1964], n°99, 1986, p. 39-47.

BIGOT, Corinne, « These French clichés are symptomatic » : la mise en évidence des mots français dans Lolita » dans L’Étranger dans la langue, E. Eells, Ch. Berthin, J.-M. Déprats (dir.), Nanterre, Presses Universitaires de Paris Ouest, coll. « Chemins croisés », 2013, p. 269-284.

BOUCHET, Marie, « Focalization and Narration in Lolita, Novel and Film », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 209-222.
—, « Lolita, the Secret of/in Lolita : “Poerotics” of Secrecy », dans J. Liste (dir.), American Secrets, Madison, New Jersey, Fairleigh Dickinson University Press, 2011.
—, « The Enchanted Hunters and the Hunted Enchanters : the dizzying effects of embedded structures and meta-artistic devices in Lolita, novel and film », Sillages critiques, n° 11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/index1737.html.
—, « “Holding that wisp of iridescence” : l’irisation sensuelle des blancs du texte nabokovien », dans J. Kempf (dir.), Transatlantica, n° 4, 2005 : http://etudes.americaines.free.fr/TRANSATLANTICA/4/bouchet.pdf
—, « Fragments d’un discours amoureux : le corps de Lolita, entre sensualité et textualité », dans Faire corps — représentations du corps et pragmatique du corporel, Lille, Presses de l’Université de Lille, (à paraître).
—, « From Dolores on the Dotted Line to Dotted Dolores », Nabokov Studies, n° 9, Davidson, Davidson College, 2005, p. 101-114.
—, « Les métamorphoses de la beauté ou la jeune fille nabokovienne », Zemblahttp://www.libraries.psu.edu/nabokov/bouchet1.htm
—, « Lorsque le texte effleure la peau, les descriptions de jeunes filles en fleurs chez Vladimir Nabokov : poétique de l’entremise et érotique du déplacement », dans B. Lançon (dir.), Le Sens du poil : Anthropologie de la chevelure et de la pilosité, Brest, Presses de l’Université de Bretagne Occidentale, 2011.
—, « Music and Songs in Lolita, Novel and Film », dans M. Bouchet (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” », Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.miranda-ejournal.eu/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_11-455.
—, « Vladimir Nabokov, un exemple d’aliénation créatrice », dans R. Dickason (dir.), LISA, vol. VII, n° 2, 2009 : http://www.unicaen.fr/mrsh/lisa/publicationsFr.php?p=1&id=0231&num=023
—, « Publicités, magazines, et autres textes non-littéraires dans Lolita: pour une autre poétique intertextuelle »,  dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11145

BOYD, Brian. « Lolita: What We Know and What We Don’t » dans Cycnos 24:1, 2007, 215-28.

CHOUARD, Géraldine, « Loli-time : temps, hors-temps et contretemps dans Lolita de Vladimir Nabokov », Q/W/E/R/T/Y, n° 5, octobre 1995, p. 303-313.

CHOUARD, Géraldine et CREMIEUX Anne, « Love at First Sight : Humbert meets Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 265-274.

CHUPIN, Yannicke, « “Do you mind very much cutting out the French ?”, le français de Humbert Humbert dans Lolita de Vladimir Nabokov », RFEA (Revue Françaises d’Études Américaines), n° 115, mars 2008, p. 50-59.
—, « L’écrivain déplacé dans Lolita et Pnin de Vladimir Nabokov », LISA, vol. VII/ n°2/ 2009, p. 84-103 : http://lisa.revues.org/289
—, « “A Most Pleasurable Antiphony”, Dialogues d’auteurs et aspects de la réflexivité dans Lolita de Nabokov et Kubrick », Études Anglaises, 2009/4, vol. 62, octobre-décembre 2009, p. 415-427.
—, « Humbert Humbert et l’écriture de la différence », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 85-96
—, « “A medley of voices” : Polyphonie et discours rapportés dans Lolita de Vladimir Nabokov », Sillages critiques, n°11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/index1682.html
—, « “Nymphets do not occur in polar regions” : lectures du stéréotype dans Lolita », dans M. Bouchet (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” » – Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.miranda-ejournal.fr/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_06-1074
—, « Les « Variations Dolores » – 2010-2016 », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11163
—, « Turning the Myth Upside Down : From Humbert and Lo to Hubert and Flo, or, Reading the Particulars », dans B. Boyd & M. Bozovic (dir.), Nabokov Upside Down, Northwestern University Press, 2017.
—, « Hopper “lost in an artist’s dream”: Gas (1940) », Transatlantica, n °1, 2017: http://journals.openedition.org/transatlantica/8462

CIMENT, Michel, « Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 117-120.

CONNOLLY, Julian W., « A Close Reading of the Enchanted Hunters Scene », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 121-132.

CORJANUS, Marjolein,« Solipsizing Martine in Le roi des Aulnes by Michel Tournier : thematic, stylistic and intertextual similarities with Nabokov’s Lolita », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11189

CORNWELL, Neil, « The Lolita phenomenon », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 11-24.

COUTURIER, Maurice, « L’effet Lolita », Magazine littéraire, n° 233, septembre 1986, p. 29-31.
—, « Censorship and the Authorial Figure in Ulysses and Lolita », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1448.
—, « Lolita censuré », dans J. Domenech (dir.), Censure, autocensure et art d’écrire, Bruxelles, Complexe, 2005, p. 281-301.
—, « Lolita en de censurr », De tweeded ronde (Pays Bas), Nabokov-nummer, hiver 1998-1999.
—, « Lolita Revisited by a New Annotator », dans M. Numano et T. Wakashima (dir.), Revising Nabokov Revising, Kyoto, The Nabokov Society of Japan, 2010, p. 11-20.
—, « Lolita Saihou – Aratana Chuushyakusha toshite », (en japonais), dans T. Wakashima et M. Numano (dir.), Kakinaosu Nabokov ; Yominaosu Nabokov, Tokyo, Kenkyusha, 2011, p. 5-28.
—, « Narcissism and Demand in Lolita », Nabokov Studies, vol. 9, 2005, p. 19-46.
—, « Préface », dans Lolita, Variations sur un thème, Paris, Louison, 2016, p. 9-13.
—, « Traduire Lolita », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 521-529.
—, « Le Rapt de Lolita » (nouvelle), dans Lolita, Variations sur un thème, Paris, Louison, 2016, p. 207-220.

DELAGE-TORIEL, Lara, « Nabokov’s Sense of Detail – with Particular Reference to Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 55-69.
—, « Le pédantisme dans Lolita », Sillages critiques, n°11, 2010:  http://sillagescritiques.revues.org/index1753.html.
—, « Shadow of a Double: Taking a Closer Look at the Opening of Kubrick’s Lolita », dans M. Bouchet (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” » – Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.miranda-ejournal.fr/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_18-865.

DEROY, Chloé, « Charlotte Haze/Philip Wild : de la non-sexualité des ventripotents », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

DIMENT, Galya, « From Bauer’s Li to Nabokov’s Lo : Lolita and Early Russian Film », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1040.

DUREAU, Yona, « Quelques rapports entre la science et l’écriture dans Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 99-114.

ÉDEL-ROY, Agnès, « Lolita, ou “l’ombre d’une branche russe”. Étude de l’auto-traduction », dans M. Bouchet (dir.), « Lolita : Examining “the Underside of the Weave” / Lolita : Examiner “l’envers de la toile” » – Miranda, n°3, 2010, mis en ligne le 26/11/2010 : http://www.miranda-ejournal.fr/1/miranda/article.xsp?numero=3&id_article=article_05-657.
—, « Lolita, le livre « impossible »? », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/

EDMUNDS, Jeff, « Comedy in Lolita », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 61-72.

ETCHEVERRY, Michel, « Le charme feutré du mauvais goût philistin : Lolita d’Adrian Lyne (1997), dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 195-207.

EVAIN, Christine, « Hollywoodisation de Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 223-238.

FAYE, Sabine, « Lolita ou le désir d’éternité », Revue Cercles, 2010, p. 93-102.

FRAYSSE, Suzanne, « Le texte tendu au lecteur : Lolita de Nabokov », Q/W/E/R/T/Y, n° 5, octobre 1995, p. 315-324.
—, « Worlds Under Erasure : Lolita and Postmodernism », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1461.
—, « Fallait-il annoter Lolita ? », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11198

GAMBARO, Fabio, « Lolita racontée par elle-même », Magazine littéraire, n° 379, septembre 1999, p. 66-67.

GASSIN, Alexia, (2013): « Au secours pardon de Frédéric Beigbeder : une réécriture de Lolita », dans Pop-en-stock, 2013: http://popenstock.ca/dossier/article/au-secours-pardon-de-frederic-beigbeder-une-reecriture-de-lolita
—, « La représentation visuelle de Lolita ou la domination des blondes », dans M.-C. Bouchindomme & T. Grünberg (dir), Blondes mythiques. Représentations de la blondeur dans les arts, Paris, Éditions du Murmure, 2012, p. 187-202.
—, « Lolita, leitmotiv de l’œuvre de Serge Gainsbourg », dans Y. Chupin, A. Edel-Roy, M. Manolescu et L. Delage-Toriel (dir.), Nabokov et la France, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2017, p. 201-213.
—, « Polémique autour des publications Lolita et The Original of Laura », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon Nabokov. Lolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014, p. 77-96.

GATTEGNO, Jean, « Entre Alice et Lolita », Magazine littéraire, n° 233, septembre 1986, p. 25-26.

GERBAUD, Colette, « Monde enchanté et enchantement dans Lolita de Nabokov », Americana, n° 13, 1996, p. 115-129.

GIRARD, Gaïd, « Les incipits du désir chez Kubrick : de Lolita à Eyes Wide Shut », dans D. Letort et S. Wells-Lassagne (dir.), L’adaptation cinématographique. Premières pages, premiers plans, Paris, Mare & Martin, 2014.

GUILBERT, Cécile, « “Lolita”: chef-d’œuvre ou “livre immonde”? », dans BibliObs, 22 novembre 2014 : http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20141121.OBS5824/lolita-chef-d-uvre-ou-livre-immonde.html

HAMRIT, Jacqueline, « Generic glidings and endless writing from The Enchanter to Lolita. A Screenplay through Lolita », dans M. Numano et T. Wakashima (dir.), Revising Nabokov Revising. The Proceedings in the International Nabokov Conference, Kyoto, Japan, The Nabokov Society of Japan, 2010, p. 27-32.
—, « Structure in Lolita », Zembla, 19 septembre 2008 : http://www.libraries.psu.edu/nabokov/zembla.htm
—, « Trauma in Lolita », LATCH (A journal for the study of the Literary Artifact in Theory, Culture, or History), novembre 2009: www.openlatch.com
—, « Lolita’s subjectivity », Zembla, 3 novembre 2009 : https://www.libraries.psu.edu/nabokov/hamrit-lolita.doc
—, « The ordeal of undecidability in Lolita », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 85-92.
—, « Lolita », dans J. Pouvelle et J.-P. Demarche (dir), Guide de la littérature américaine des origines à nos jours, Paris, Éditions Ellipses, 2008, p. 195-198
—, « Lolita à l’épreuve de la théorie des genres littéraires », dans D. Machu et T. Tukhunen (dir), Lolita, roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, 2009, p. 43-54.
—, « Nachträglichkeit », Psyart. An online Journal for the Psychological Study of Arts. Article 080716, 16 juillet 2008.

HETENYI, Zsuzsa, « L’érotexte syncrétique de Nabokov – Le tabou dans le lexique de Lolita. Sinkreticheskii erotext 1 », dans M. Weinstein (dir.), Noms et choses. Le corps de l’écriture dans la modernité slave, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2007, p. 165-175.

JONES, David L., « Dolores Disparue », dans Symposium, 20 (été 1966), p. 135-40.

KLEIN, Christelle, « “Mixed Parentage” : Lolita et l’intertextualité », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 49-60.

KOOL-SMIT, J. E., « Lolita vertaald in Zazie », dans Tirade, 4, 1960, p. 306-312.

LANCELIN, Aude. « 1955, « Lolita », Le Nouvel Observateur, 9-15 août 2001, p. 60-63.

LEBEL, Robert, « Du ban de Lolita au temps de Benoni », dans Lettres nouvelles (25 mars 1959), p. 15-19.

LECERCLE, Jean-Jacques, « Lolitatrice », dans M. Couturier (dir.), Lolita, Paris, Éditions Autrement, coll. « Figures mythiques », 1998, p. 85-101.

LOISON-CHARLES, Julie, « Nabokov et la censure », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11223

MACHU, Didier, « Arrêt sur l’image : le tombeau de Lolita », Q/W/E/R/T/Y, n° 5, octobre 1995, p. 333-342.
—, « De quelques formes de la dualité dans le meutre de Quilty (Lolita II, Chapitre 35) », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 109-120.
—, « Aspect de la décapitation chez Vladimir Nabokov : Lolita et autres victimes », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 72-84.

MANIEZ, Claire « La syncope narrative dans Lolita de Vladimir Nabokov », Sillages critiques, n°11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/1645

MANOLESCU, Monica, « “Old, mad, gray Nijinsky” in Lolita », The Nabokovian 57/2006, p. 5-9.
—, « Humbert’s Arctic Adventures in Vladimir Nabokov’s Lolita : Some Intertextual Explorations », Nabokov Studies, n° 11, 2007/2008, p. 1-23.
—, « Voiles et caravansérails : l’Orient dans Lolita », Sillages critiques, n° 11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/index1657.html
—, « Inventing and Naming America : Place and Place Names in Vladimir Nabokov’s Lolita », European Journal of American Studies 1/2009 : http://ejas.revues.org/document7550.html

MEYER, Priscilla, « Lolita and the Genre of Literary Doubles : Does Quilty Exist? », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 73-84.

MOISSEEFF, Marika, « Les lolitas ou l’histoire d’une altérité structurelle », dans Adolescence 3/2004, n° 49, p. 605-618 : http://www.cairn.info/revue-adolescence-2004-3-page-605.htm

MORGAN, Paul Bennet, « Nabokov and Dante : the Use of La Vita Nuova in Lolita », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 53-59.

MONTANDON, Alain, « L’Unique et sa recollection », Q/W/E/R/T/Y, n° 5, octobre 1995, p. 343-348.

NIVAT, Georges, « Les premiers pas de Lolita », Magazine littéraire, n° 233, septembre 1986, p. 18-22.

OROZCO, Wilson, « The patterning of obsessive love in Lolita and Possessed », dans M. Bouchet, Y. Chupin, A. Edel-Roy et J. Loison-Charles (dir.), « Les 60 ans de Lolita/Lolita at 60 », Miranda, 15, 2017 : https://journals.openedition.org/miranda/11234

OUSTINOFF, Michaël, « Les Lolita de Vladimir Nabokov : traductions ou adaptations ? », dans Ch. Raguet-Bouvart (dir.), « De la lettre à l’esprit : traduction ou adaptation ? » – Palimpsestes, n° 16, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 117-135.

PAUPE, Anne, « La place de la route dans Lolita : de Nabokov à Kubrick », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 239-250.

PETILLON, Pierre-Yves, « Lolita, Vladimir Nabokov », Histoire de la littérature américaine, 1939-1989 [1992], Paris, Fayard, 2003, p. 243-253.

PIFER, Ellen, « The “Mirrory Beaches” of Memory : Lolita and Speak, Memory », dans E. Martiny (dir.), Lolita, From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 37-48.
—, « Finding the Real Key to Lolita : a Modest Proposal », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1036
—, « Birds of a Different Feather : Nabokov’s Lolita and Kosinski’s Boy », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1474.

PLARD, Henri, « Notes en marge de Lolita », Revue des langues vivantes, n° 5, 1974, p. 474-482.

POULIN, Isabelle, « Une écriture à touche-touche : intertextualité et plurilinguisme dans Lolita », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009.
—, « Lolita ou les confessions d’un veuf de race blanche, Vladimir Nabokov, Paris, mai 1959 », Célébrations nationales, Paris, Ministère de la Culture et de la Communication, 2009.

RAGUET-BOUVART, Christine, « Lolita – Mon Amérique … », Écritures nord-américaines : un singulier pluriel : fractures/ruptures, Talence, Éditions de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 1995, p. 207-219.
—, « Comme un reflet dans Lo », dans Ch. Lerat, É. Béranger et alia (dir.), Mythes et réalités transatlantiques. Dynamique des systèmes de représentation dans la littérature, Talence, Éditions de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 1997, p. 195-206.
—, « Le délicieux corps délictueux de Lolita », dans Y.-Ch. Grandjeat (dir.), Sexualité et textualité dans la littérature américaine contemporaine, Talence, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Lettres d’Amérique(s) », 1998, p. 147-155.
—, « Lolita, mythe de la perversion ou perversion d’un mythe », dans M. Couturier, Lolita, Paris, Éditions Autrement, coll. « Figures mythiques », 1998, p. 58-84.
—, « That Intangible Island of Entranced Time : Vladimir Nabokov’s Lolita », dans G. Wurst et Ch. Raguet-Bouvart (dir.), Sounding the Depths : Water as Metaphor in North American Literatures, Liège, Liege Language and Literature, Université de Liège, 1998, p. 205-218.
—, « Myth and representation in Vladimir Nabokov’s Lolita », dans Literature and Mythology, Tehran, University of Tehran Press, 2005, p. 252-261.
—, « Lolita, “the most mythopoetic nymphet” », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 13-28.

RIGBY, Brian, « L’affaire Lolita », dans P. Ory (dir.), La censure en France à l’ère démocratique (1848-….), Bruxelles, Paris, Éd. Complexe, 1997, p. 305-312.

ROBBE-GRILLET, Alain, « Note sur la notion d’itinéraire dans Lolita », dans R. Micha (dir.), L’Arc [n° 24, printemps 1964], n°99, 1986, p. 37-38.

ROUFFINEAU, Isabelle, « Le solipsisme littéraire ou la mythopoétique de la nymphette dans Lolita », dans Y. Le Boulicaut (dir.), Etymologie et exégèse, Cahiers du CIRHILL n° 35, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 123-141.

ROUGEMONT, Denis de, « Nouvelles métamorphoses de Tristan », Preuves, n° 96, 1959, p. 14-27.
—, Denis de. « De l’amour : d’Iseut à Lolita », dans L’Express, 18 juin 1959, p. 33-35; republié dans C. Raguet-Bouvart (dir.), Lolita : un royaume au-delà des mers, Talence, Presses universitaires de Bordeaux, 1996, p. 229-233.

SOHIER, Jacques, « Féerie pour un scandale : l’art et la morale dans Lolita (1958) de Vladimir Nabokov », dans « Écrivains, écritures, Literary studies – Varia », Revue LISA/LISA e-journal : http://lisa.revues.org/7182

SWEENEY, Susan Elizabeth, « “Bad, Bad Girl” : Juvenile Deliquency in Lolita », dans E. Martiny (dir.), Lolita. From Nabokov to Kubrick and Lyne, Paris, Sedes/Armand Colin, coll. « Pour les concours », 2009, p. 25-36.
—, « “Had I Come Before Myself” : Illegitimate Judgments of Lolita and Despair », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007:
http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1038.

THIEBAUT, Marcel, « Nabokov et Lolita », Revue de Paris, août 1959, p. 143-52.

THOMIERES, Daniel, « Séduction et herméneutique dans Lolita de Vladimir Nabokov », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 83-98.

TRAISNEL, Antoine, « Chasser le naturel : le préjugé métaphysique dans Lolita de Nabokov », Sillages critiques, n°11, 2010:
http://sillagescritiques.revues.org/1755.
—, « “A Second Rate Brand of English” : la langue de seconde main dans Lolita de Nabokov », Le texte étranger, mars 2010 [En ligne]:
http://www.univparis8.fr/dela/etranger/etranger7.html.

TROUBETZKOY, Wladimir, L’Ombre et la différence. Le double en Europe, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Littératures européennes », 1996. [Sur L’Enchanteur] —, « La nymphette et le pentapode », dans M. Couturier (dir.), Lolita, Paris, Éditions Autrement, coll. « Figures mythiques », 1998, p. 102-127.

VANDERHAEGE, Stéphane, « Reading Under Observation, délire Lolita », Sillages critiques, n°11, 2010 : http://sillagescritiques.revues.org/1671.

VAN PETEGHEM-TREARD, Isabelle, « Voix de femmes dans Lolita, roman de Nabokov et film de Kubrick », dans D. Machu et T. Tuhkunen (dir.), Lolita, Roman de Vladimir Nabokov (1955) et film de Stanley Kubrick (1962), Paris, Ellipses, coll. « C.A.P.E.S./Agrégation », 2009, p. 251-264.

WYLLIE, Barbara, « Popular music in Nabokov’s Lolita, or Frankie and Johnny : a new key to Lolita ? », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 443-452.

 

Pnin (1957) Pnine (1962) Пнин (1983)

CHUPIN, Yannicke, « L’écrivain déplacé dans Lolita et Pnin de Vladimir Nabokov », Revue LISA/LISA/ e-journal, vol. VII, n°2/2009, mis en ligne le 3 juin 2009, p. 84-103 : http://lisa.revues.org/289.

DELAGE-TORIEL, Lara, « “A Shadow behind the Heart” : l’Étranger au cœur de l’intime dans Pnin de Nabokov », Revue LISA/LISA e-journal, vol. VII, n°2/2009, mis en ligne le 3 juin 2009, p. 130-141 : http://lisa.revues.org/324.
—, « Disclosures under Seal: Nabokov, Secrecy and the Reader », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1048.
—, « Bodies in Translation : Deriving Meaning from Motion in Nabokov’s works », dans W. Norman et D. White (dir.), Transitional Nabokov, Oxford & New York, Peter Lang, 2009, p. 153-65.

LEVY-BERTHERAT, Déborah, « “Not merely human and pathetic” : Pnine, figure gogolienne et tolstoïenne », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009.

LECERCLE, Jean-Jacques, « Les mots étrangers, les mots de l’étranger », dans E. Eells (dir.), Les mots étrangers / The Words of Others, Revue LISA/LISA e-journal, vol. XIII-n°1 | 2015, Presses Universitaires de Rennes, Revues.org : http://lisa.revues.org/7548

LOISON-CHARLES, Julie, « Rire des mots de l’étranger dans The Real Life of Sebastian Knight et Pnin de Vladimir Nabokov », dans E. Eells (dir.), Les mots étrangers / The Words of Others, Revue LISA/LISA e-journal, vol. XIII-n°1 | 2015, Presses Universitaires de Rennes, Revues.org : http://lisa.revues.org/7548

TAMMI, Pekka, « Shadows of Differences: Pale Fire and Foucault’s Pendulum », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : At The Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n° 2, 1995 :
http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1476.

TOKER, Leona, « Pnin : A Story of Creative Imagination », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 61-75.

 

Pale Fire (1962) Feu pâle (1965) Бледный огонь (1983)

ALLADAYE, René, « Through the Looking Glass – Pale Fire as Anamorphosis : an Alternative Theory of Internal Authorship », Nabokov Online Journal, vol. VI, 2012 : http://etc.dal.ca/noj/EN/current_en.html

ALTER, Robet, « Autobiography as Alchemy in Pale Fire », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov: Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1313.

BUCHER, Gérard, « Au sujet de Nabokov : Feu pâle : Une poétique de l’immortalité », Poandsie, 45, 1988, p. 65-89.

CHUPIN, Yannicke, « À quoi ressemble la Zemble ? Petite exploration de Zembla dans Pale Fire de Vladimir Nabokov », Astrolabe, Revue du Centre de Recherches sur la Littérature des Voyages (CRLV), Paris IV – Sorbonne, février 2011 : http://www.crlv.org/revue_crlv/FR/Page_article_detail.php?P1=169.
—, « The Poetics of Re-reading in Nabokov’s Pale Fire and Barthes’ S/Z », Postgraduate English Journal, Durham University, n° 8, Septembre 2002 : http://www.dur.ac.uk/postgraduate.english/chupin.html.

CITATI, Pietro, « Le roman des gloses. À propos de Feu pâle », trad. (de l’italien) J.-B. Para, dans Ch. Raguet-Bouvart (dir.), « Vladimir Nabokov » – Europe, n° 791, mars 1995, p. 85-88.

COUTURIER, Maurice, « Nabokov’s Pale Fire, or The Purloined Poem », Revue Française d’Études Américaines, n° 1, avril 1976.
—, « Bibliographie de Feu pâle », L’Information littéraire, n° 4, 1987, p. 187.
—, « The Near-Tyranny of the Author in Pale Fire », dans J. W. Connolly (dir.), Nabokov and his Fiction, Cambridge, Cambridge University Press, 1999, p. 54-72.

DELAGE-TORIEL, Lara, « Reflected Obsessions, Obsessive Reflections : Nabokov’s Pale Fire », IMAGER, 2005 : http://imager.u-pec.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1259766280051.
—, « Nabokov’s Pale Fire and the Last Works of J. S. Bach », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1052

GERVAIS, Bertrand, « Le sombre feu de l’appropriation : lecture et interprétation de Feu pâle de V. Nabokov », La Lecture littéraire, n° 1, Paris, Klincksieck, 1996, p. 13-39.

LEVY-BERTHERAT, Déborah, « “Comme Timon dans sa caverne” : aspects de l’exclusion dans Feu pâle de Nabokov », dans J. SESSA (dir.), Figures de l’exclu : actes du colloque international de littérature comparée, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 1999, p. 255-262.

MCCARTY, Mary, « Pale Fire », dans R. Micha (dir.), L’Arc [n° 24, printemps 1964], n°99, 1986, p. 7-22.

MOREL, Jean-Pierre, « Le cercle des assassins disparus. À propos de : Borges, Thème du traître et du héros ; Nabokov, Feu pâle et Danilo Kiš, Le livre des rois et des idiots », [La Licorne, 44, Formes policières du roman contemporain, Poitiers, mars 1998] dans A. Prstojevic (dir.), Temps de l’histoire. Études sur Danilo Kiš, Paris, l’Harmattan, 2003, p. 19-40 : http://www.vox-poetica.org/ecrivains/KIS/morel.htm

 

Ada, or Ardor (1969) Ada ou l’ardeur (1975) Ада, или Страсть (1995)

BLOT, Jean, « V. Nabokov : Ada », La Nouvelle Revue Française, n° 279, mars 1976.

BOUCHET, Marie, « Ada de Vladimir Nabokov, ou la texture de la référentialité », dans I. Alfandary, P. Deshmukh & J. Lopoukhine (dir.), « Référence et référentialité 1 » – L’Atelier, vol. 11 n°1 2019, 11-31 : https://ojs.parisnanterre.fr/index.php/latelier/article/view/541

BOYD, Brian, « L’art et l’ardeur d’Ada », trad. C. Chichereau et Ch. Raguet-Bouvard, dans Ch. Raguet-Bouvart (dir.) – « Vladimir Nabokov », Europe, n° 791, mars 1995, p. 106-113.

CHEVALIER, Jean-Louis, « Le Jeu de l’Oncle Divertimento. À propos d’un personnage d’Ada », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 76-85.

CHOUARD, Géraldine, « L’espace érotique dans Ada, or Ardor : “Nevada, Nirvana, Vaniada” » dans B. Brugière (dir.), L’Espace littéraire dans la littérature et la culture anglo-saxonnes, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1995, p. 137-164.

CHUPIN, Yannicke, « “The Novel is alive” : Ada ou le post-scriptum de Nabokov au roman américain des années 1960 », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 106-117.
—, « Ada or Ardor, a Family Chronicle, a parody of a Künstlerroman », New Comparison, A Journal of Comparative and General Literary Studies, BCLA (British Comparative Literature Association), printemps-été 2002, n° 33-34, p. 165-175.

COUTURIER, Maurice, « Ada, traité de l’échange poétique », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 101-127.
—, « Death and Symbolic Exchange in Nabokov’s Ada », Canadian-American Slavic Studies, vol. XIX, n° 3, automne 1985.

DEROY, Chloé, « L’inceste érudit dans Ada », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 118-128.

FELLOUS, Colette, Ada, tu t’en souviens, n’est-ce pas ? Une lecture d’Ada ou l’ardeur de Vladimir Nabokov, Paris, Inventaire-invention, 2001.

GAULT, Pierre, « Ada et ses cousines, quête d’une syntaxe du désir », dans M. Couturier (dir.), Delta, n° 17, octobre 1983, p. 87-99.

GAUTHIER, Stanislas, « Caracas et Lucette : les cadavres exquis de Landolfi et de Nabokov ? » dans D. Gachet (dir.), Marges du surréalisme & traduction, Venezia, Granviale Editori, 2010, p. 101-110.

GUILLARD, Lucie, « Le démiurge et ses images : Vladimir Nabokov et le temps des métaphores dans Ada or Ardor », dans K. Forbrig et Ch. Tessier (dir.), Sens et représentation en conflit, Bruxelles, P.I.E Peter Lang, 2011, p. 53-61.

JOHNSON, Don Barton, « Ada’s “Last Tango” in Dance, Song and Film », dans M. Couturier (dir.), « Annotating vs. Interpreting Nabokov » – Cycnos, vol. 24, n° 1, 2007 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1045

PETILLON, Pierre-Yves, « Vladimir Nabokov : Ada ou la double éducation sentimentale », Magazine littéraire, n° 331, avril 1995, p. 89-91.
—, « Ada, Vladimir Nabokov », Histoire de la littérature américaine, 1939-1989 [1992], Paris, Fayard, 2003, p. 426-432.

POULIN, Isabelle, « Emportement de l’écriture : le mot-valise. Sur l’Amérussie (V. Nabokov) et l’inséparable (H. Cixous) », Cadernos de Literatura Comparada, 14-15, « Textos e mundos em deslocaçao », Faculté des Lettres de Porto, 2006, t. II.

RAGUET-BOUVART, Christine, « Beyond Creativity: Translation as a Transitional Process : Ada in French », dans W. Norman & D. White (dir.), Transitional Nabokov, Oxford, Bern, Berlin [etc], Peter Lang, 2009, p. 81-98.

TEYSSANDIER, Henri, « Couples et doubles : Configurations corporelles dans Ada de Vladimir Nabokov », Bernard Brugière (dir.), Les Figures du corps dans la littérature et la peinture anglaises et américaines de la Renaissance à nos jours, Paris, Publications de la Sorbonne, 1991, p. 257- 264.

 

Transparent Things (1972) La Transparence des choses (1979) Просвечивающие предметы (1991)

RAGUET-BOUVART, Christine, « La Transparence : Métaphore réflexive du double dans Transparent Things de Vladimir Nabokov », dans J.-P. Régis (dir.), Répétition, Répétitions : Le Même et ses avatars dans la culture anglo-américaine, Tours : publié avec le concours du Conseil Scientifique de l’Université de Tours, 1991, p. 205-219.

 

Look at the Harlequins! (1974) Regarde, regarde les Arlequins ! (1978) Смотри на арлекинов ! (1999)

COUTURIER, Maurice, « Stratégie énonciative paramimétique : Look at the Harlequins ! », Études Anglaises, vol. 34, n° 2, avril-juin 1981, p. 165-179.

FRAYSSE, Suzanne, « Look at The Harlequins ! or The Construction of an Autobiography through the Reader-Writer Relationship », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1315

GRABES, Herbert, « The Deconstruction of Autobiography : Look at the Harlequins ! », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov : Autobiography, Biography, Fiction » – Cycnos, vol. 10, n° 1, 1993 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1317.

HAMRIT, Jacqueline, « ‘Play! Invent the world! Invent reality!’ : Nabokov/Derrida » dans Oxford Literary Review, 25, 2003, p. 157-177.

LOISON-CHARLES, Julie, « Les xénismes français dans Look at the Harlequins! : « ces clichés français sont-ils symptomatiques » ? », dans Y. Chupin, A. Edel-Roy, M. Manolescu, L. Delage-Toriel, Vladimir Nabokov et la France (dir.), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, collection « Études anglophones », 2017, p. 113-121.

MACHU, Didier, « Look at the Harlequins ! : L’Étrange cas du docteur Moreau », Revue française d’études américaines, vol. 7, n° 14, mai 1982, p. 245-256.

 

The Original of Laura (2009) L’Original de Laura (2010) Лаура и её оригинал (2010)

ALLADAYE, René et Chupin, Yannicke, Aux Origines de Laura, Le dernier manuscrit de Vladimir Nabokov, préf. M. Couturier, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2011.

ALLADAYE, René, « “Et le sujet du roman ? Il n’en a pas.” Itinéraires d’effacement, de “Lolita” à « Laura » », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

ALMASSY, Eva, « Les mots de la fin », dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov », Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 137-140.

BOYD, Brian, « Du doute au délice », trad. F. Verger, dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov » – Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 115-126.

CHUPIN, Yannicke, « Deflowering the myth of Zephyr and Flora in Nabokov’s The Original of Laura », The Nabokovian, Spring 2011, n° 66, p. 44-50.
—, « Mourir à temps dans “The Original of Laura” et “Lolita” », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.
—, « Turning the Myth Upside Down : From Humbert and Lo to Hubert and Flo, or, Reading the Particulars », dans B. Boyd & M. Bozovic (dir.), Nabokov Upside Down, Northwestern University Press, 2017.

COUTURIER, Maurice, « Dernières volontés ou ultime désir ? », Revue des Deux Mondes, n°7, juillet-août 2010, p. 127-136.

CREPU, Michel (dir.), « Autour de Nabokov », Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010.

DELAGE-TORIEL, Lara, « A Tool for Digging : Nabokov’s Original of Laura recycled », dans J.-J. Chardin et A. Bandry-Scubbi (dir.), The Déjà vu and the Authentic in Anglophone Literature and Culture, Newcastle, Cambridge Scholars Publishing, 2012.
—, « Nabokov’s Last Smile », dans Y. Leving (dir.), Shades of Laura : Nabokov’s Last Novel “The Original of Laura”, McGill-Queen’s University Press, 2013, p. 103-114.
—, « Portrait of the Artist as an Old Man : Nabokov’s Evolving Body Paradigm », in Cosmo, n°7, 2015: http://www.ojs.unito.it/index.php/COSMO/article/view/996

DEROY, Chloé, « Charlotte Haze/Philip Wild : de la non-sexualité des ventripotents », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

EDMUNDS, Jeff, L’Affaire Laura, Paris, Cherche bruit, 2010.

GASSIN, Alexia & PIER, John (dir.), L’effacement selon Nabokov. Lolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

GASSIN, Alexia, « Polémique autour des publications Lolita et The Original of Laura », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon Nabokov. Lolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014, p. 77-96.

GUGLIELMINA, Pierre, « “Je ne me suis jamais beaucoup intéressé au nombril” », dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov » – Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 152-157.

HAMRIT, Jacqueline, « La naissance du texte : lire et voir “The Original of Laura” grâce à la critique génétique française », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

PIER, John, « “The Original of Laura” : les textes du roman », dans A. Gassin et J. Pier (dir.), L’effacement selon NabokovLolita versus The Original of Laura, Tours, PUFR, 2014.

SAKHNOVSKI, Igor, « La défense Laura », dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov » – Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 148-151.

VERGER, Frédéric, « La palette et le tableau », dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov » – Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 111-114.

WAKASHIMA, Tadashi, « Un azur lointain », trad. F. Verger, dans M. Crépu (dir.), « Autour de Nabokov » – Revue des deux mondes, n° 7, juillet-août 2010, p. 141-147.

 

Autobiographie

Speak, Memory (1951, 1966) Другие берега (1954) Autres Rivages (1961, 1989)

BOYD, Brian. « Autres Rivages », Notice & Notes, dans Vladimir Nabokov, Œuvres romanesques complètes, vol. 2, M. Couturier et al (dir.), Paris, Gallimard, 2010, p. 1726-47.

CHOUARD, Géraldine, « Le temps des images dans Speak, Memory de Vladimir Nabokov », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 142-158.

COURT, Elsa, « Strong Memories : Henry James, Vladimir Nabokov, And Autobiography », Americana, E-Journal Of American Studies In Hungary, vol. 12, N° 2, Automne 2016: http://americanaejournal.hu/vol12no2james/court

KOPER-VIONNET, Isabelle, « Le regard dans Autres Rivages de Vladimir Nabokov », dans P. Arnaud et É. Angel-Perez (dir.), Le Regard dans les arts plastiques et la littérature (Angleterre, États-Unis), Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, coll. « Sillages critiques », 2003, p. 119-126.

LANNE, Jean-Claude, « L’autobiographie chez Vladimir Nabokov. Poétique et problématique », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 405-413.

NERVAUX​-GAVOTY, Laure de, « De l’exposition à la décomposition prismatique : art de la mémoire et arts visuels dans Speak, Memory de Vladimir Nabokov », dans « Exposition, Surexposition », Sillages Critiques, n° 17, 2014 : https://journals.openedition.org/sillagescritiques/3415

NIVAT, Georges, « Speak, Memory », dans V. E. Alexandrov (dir.), The Garland Companion to Vladimir Nabokov, New York, Garland, 1995, p. 672-685.

PETIT, Laurence, « Speak, Photographs ? Visual Transparency and Verbal Opacity in Nabokov’s Speak, Memory », Nabokov Online Journal, vol. 3, 2009 : http://etc.dal.ca/noj/EN/volumes/archives_volume3_en.html

TOKER, Leona, « Личное и частное в автобиографии Набокова » [« Ličnoe i častnoe v avtobiografii Nabokova »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 415-421.

 

 

Correspondance, entretiens, essais

 

Correspondance

BARBEDETTE, Gilles, « La corrida Nabokov/Wilson », L’Infini, 21, printemps 1988.

BOYD, Brian & VORONINA, Olga (dir.), Lettres à Véra, trad. Laure Troubetzkoy, Paris, Fayard, 2017.

 

Entretiens

DOMMERGUES, Pierre, « Entretien avec Vladimir Nabokov », dans Les Langues Modernes, n° 62, janvier-février 1968, p. 92-102.

GADOUAIS, Anaïs, « La théière de Nabokov », dans M. Blaise, S. Triaire, M.-È. Thérenty (dir.), « L’interview d’écrivain. Figures bibliques d’autorité », Lieux littéraires/La revue, n° 9-10, juin 2006.

PIVOT, Bernard, « Vladimir Nabokov » [interview de Vladimir Nabokov par Bernard Pivot, Apostrophes, 30 mai 1975], dans Les grands entretiens de Bernard Pivot [dvd video], réal. Roger Kahane, Paris, Gallimard, INA, 2004, 71 minutes.

 

Strong Opinions (1973) Intransigeances (1973)

ALLADAYE, René, « Les fausses confidences de Nabokov : Figure(s) d’auteur en conversation », Cycnos 14, n° 2, 1997.

COURT, Elsa, « Strong Memories : Henry James, Vladimir Nabokov, And Autobiography », Americana, E-Journal Of American Studies In Hungary, vol. 12, N° 2, Automne 2016: http://americanaejournal.hu/vol12no2james/court

NIVAT, Georges, « Un lecteur intransigeant », Magazine littéraire, n° 233, septembre 1986, p. 46-48.

 

Lectures on Literature (1980) Littératures (1983)

ALLADAYE, René, « Quand tout dépend du détail : V. Nabokov et l’acte de lecture dans les Lectures on Literature et autres conférences », dans « Le Détail », La Licorne, Poitiers, 1999, p. 217-226.
—, « Is “mask” the keyword ? : The poetics of masks in Nabokov’s lecture on Proust », dans F. Keersmaekers, S. Levie et J. Peters (dir.), Nabokov as a Reader, Leiden & Boston, Brill Academic Publishers, (à paraître).

BISHOP, Morris, « Nabokov à Cornell », dans R. Micha (dir.), L’Arc, [n° 24, printemps 1964] n°99, 1986.

COUTURIER, Maurice, « Nabokov, Professeur », Encyclopaedia Universalis, Yearbook, 1986.

DAICHES, David, « Nabokov à Cornell », dans R. Micha (dir.), L’Arc, [n° 24, printemps 1964] n°99, 1986.

DELAGE-TORIEL, Lara ​, « ‘Do Dogs Eat Poppies?’: When Nabokov Teaches Flaubert dans B. Dhooge & J. Pieters (dir.)​, « Vladimir Nabokov’s Lectures on Literature. Portraits of the Artist as Reader and Teacher », dans Studies in Slavic Literature and Poetics​, vol. 62, December 2017.

GUILBERT, Cécile, « Les Ruses du professeur Nabokov », dans V. Nabokov, Littératures, Paris, Robert Laffont, coll . « Bouquins », 2009.

PARKER, Stephen Jan, « Au cours de littérature russe du professeur Nabokov », dans Ch. Raguet-Bouvart (dir.), « Vladimir Nabokov » – Europe, n° 791, mars 1995, p. 140-143.

POULIN, Isabelle, « Teaching (with) Nabokov/Enseigner (avec) Nabokov », Nabokov Online Journal, 2, 2008.

PLEYNET, Marcelin, « Professeur Nabokov », Magazine littéraire, n° 233, septembre 1986, p. 34-35.

 

 

Nouvelles

ARIEV, Andrei, « Отражение в аспидной доске О рассказах Solus rex и Ultima Thule Вл. Набокова » [Otraženie v aspidnoj doske O rasskazah Solus rex i Ultima Thule Vl. Nabokova »], dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 353-371.

BUHKS, Nora, « Цирковой фокус как литературный прием миниатюризации текста. О рассказе Вл. Набокова Картофельный эльф » [« Tsirkovoj focus kak literaturnij priëm minjaturizacja teksta. O rasskaze Vl. Nabokova Kartofel’nyj èlf’ »], Slavic Almanac, The South African Journal for Slavic, Central and Eastern European Studies, vol. 14, n° 1, 2008. p. 3-25.

CONNOLLY, Julian W., « The “Flutter of Fantasy” in Nabokov’s Early Fiction », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 45-58.

DUPERRAY, Max, « “Cloud, Castle, Lake” de Vladimir Nabokov », dans « Discours de l’Insolite » – Les Cahiers du CERLI, n° I5, janvier 1988, p. 93-103.
—, « Au-delà du fantastique : naissance douloureuse à l’écriture : “Cloud, Castle, Lake” de Vladimir Nabokov », dans M. Duperray (dir.), Du Fantastique en littérature. Figures et figurations : Eléments pour une poétique du fantastique sur quelques exemples anglophones, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 1990, p. 153-161.
—, « Le savoir du langage : des mots et des choses ; propos sur une nouvelle de Nabokov “Signs and Symbols” », Les Cahiers du CERLI, ns 1, janvier 1993, p 97-103.

Gourg-Antuszewicz, Marianne, « Analyse de la nouvelle Весна в Фиалте », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 121-131.

HAMRIT, Jacqueline, « The silence of madness in Vladimir Nabokov’s “Signs and Symbols” », Psyart. An online Journal for the Psychological study of Arts, mis en ligne le 19 mars 2006 : http://www.psyartjournal.com/article/show/hamrit-the_silence_of_madness_in_signs_and_symb

LE MARINEL, Jacques, « La Vénitienne et autres nouvelles de Vladimir Nabokov », L’École des lettres, vol. II, n° 10, 1997-1998, p. 51-65.

NIQUEUX, Michel, « Ekphrasis et fantastique dans La Vénitienne de Nabokov ou l’Art comme envoûtement », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle » – Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 475-484.

POULIN, Isabelle, « Venise en trompe-l’œil : usages inquiets de l’art. Sur La Vénitienne de V. Nabokov et Le vieux qui lisait des romans d’amour de L. Sepúlveda », Actes du colloque international « Venise : héritages, passages, horizons : Cinquante ans de l’Association Internationale de Littérature Comparée » (Università Ca’Foscari, Venise, 22-25 septembre 2005) édités sur CD, Venise, Libreria Editrice Cafoscarina, 2009.

RAGUET-BOUVART, Christine, « Riverrunning acrostically through “The Vane Sisters” and “A.L.P.”, or “genealogy on its head” », dans M. Couturier (dir.), « Nabokov at the Crossroads of Modernism and Postmodernism » – Cycnos, vol. 12, n °2, Nice, 1995, p. 21-28 : http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1447

TROUBETZKOY, Laure, « Le bonheur dans les nouvelles russes de Nabokov : du défi à la panchronie », dans « Le bonheur dans la modernité » – Modernités russes 5, Lyon, Centre d’études slaves André Lirondelle, Université Jean Moulin Lyon 3, 2004, p. 243-252.
—, « Les œufs stériles de la première Mademoiselle : la nouvelle “Pluie de Pâques” », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov dans le miroir du XXe siècle », Revue des études slaves, vol. 72, n° 3-4, 2000, p. 485-493.

 

 

Poésie

ALLADAYE, René, « Vladimir Nabokov et la “poésie positionnelle” : deux dimensions de Poems and Problems », dans C. Verley (dir.), « Espaces du texte » –  La Licorne, n° 28, Poitiers, UFR Langues Littératures, 1994, p. 187-198.

GEZARI, Janet K., « Roman et problème chez Nabokov », Poétique, n°17, 1974, p. 96-113.

Johnson, D. Barton, « “L’inconnue de la Seine” et les naïades de Nabokov », adapté de l’anglais par Christine Raguet-Bouvart, dans Ch. Raguet-Bouvart (dir.), « Vladimir Nabokov » – Europe, n° 791, mars 1995, p. 28-35.

LANNE, Jean-Claude, « La poésie de Vladimir Nabokov ou les figures de l’exil », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov-Sirine. Les années européennes » – Cahiers de l’émigration russe, vol. 5, Paris, Institut d’études slaves, 1999, p. 93-109.

NIVAT, Georges, « Nabokov “et soudain l’impensable épilogue” », dans N. Buhks (dir.), « Vladimir Nabokov et l’émigration »Cahiers de l’émigration russe, vol. 2, Paris, Institut d’études slaves, 1993, p. 27-37.

PASQUINELLI, Anastasia, « Kuzmin, Nabokov, Činnov, poètes alexandrins », Cahiers du monde russe et soviétique, vol. 32, n° 32-3, 1991, p. 369-378.

RABATE, Laurent « La poésie de la tradition : étude du recueil Stixi de Vladimir Nabokov », Revue des Études Slaves, 57, n° 3, 1985.

 

 

Théâtre

PIFER, Drury, « Le théâtre et le monde », trad. (de l’anglais) Hélène Fiamma, dans C. Raguet-Bouvart (dir.), « Vladimir Nabokov » – Europe, n° 791, mars 1995, p. 57-63.

VICTOROFF, Tatiana, « “L’écheveau de Sirine” : les paradoxes du théâtre nabokovien », dans L. Delage-Toriel et M. Manolescu (dir.), Kaleidoscopic Nabokov. Perspectives françaises, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009, p. 131-141.