Maurice Couturier est né le 10 juillet 1939 à Breuil-Barret (Vendée), quatrième enfant d’un couple d’agriculteurs, dans un milieu très catholique mais peu cultivé, bien que sa mère fût une grande lectrice de romans populaires. Souhaitant devenir instituteur, il fit ses études secondaires dans l’école normale catholique de Vendée, Notre Dame de la Tourtelière, et commença à enseigner dans un collège privé dès l’obtention du baccalauréat tout en débutant par correspondance ses études supérieures. Pendant son service militaire, il servit en Algérie et fut intégré dans une Unité de Forces de l’Ordre après les Accords d’Evian, expérience en partie racontée dans son roman Ziama, et cela tout en poursuivant par correspondance une licence d’anglais. Après un séjour d’un an en Angleterre comme assistant dans une Grammar School, il termina sa licence à l’Université Catholique d’Angers où il rencontra celle qui allait devenir sa femme, Yvonne Guillotin. Ils se marièrent en 1965 et eurent deux filles, Anne et Françoise.

Il débuta sa carrière universitaire comme assistant d’anglais à l’Université Catholique d’Angers jusqu’en 1970, période interrompue par un an de séjour aux États-Unis où il enseigna la rhétorique et la composition en anglais, à Loras College, dans l’Iowa. En 1970, il fut nommé Assistant Professor à Notre Dame University, Indiana pour une durée de deux ans. C’est pendant ce séjour qu’il rédigea sa thèse de 3e Cycle sur Zona Gale, la soutenant à Paris IV à son retour, et qu’il débuta sa recherche sur les romans de Nabokov sous la direction d’André Le Vot (Paris III). Il passa l’agrégation d’anglais en 1973, fit son stage à Grenoble avant d’être nommé assistant à Paris IV. Il soutint sa thèse de doctorat ès-Lettres à la Sorbonne en 1976, avec dans son jury Roland Barthes. Nommé Professeur à l’Université de Nice en 1978 où il allait terminer sa carrière, il fit de nombreux allers-et-retours entre Nice et la Californie où il enseigna à San Diego State et Claremont College et fit de nombreuses conférences. Il prit sa retraite en 1999 mais poursuivit son activité d’écrivain, traduisant Lolita, et plusieurs livres de David Lodge seul ou avec son épouse, publiant plusieurs essais en français et en anglais, dont Nabokov ou la cruauté du désir, et aussi trois romans et ses mémoires sur son enfance paysanne. Il est Président d’Honneur de la Société Française Vladimir Nabokov.

 

  • ŒuvresLivres
    • Nabokov  (premier ouvrage français sur cet auteur). Lausanne, L’Age d’Homme, 1979;
    • La polka piquée  (roman). Lausanne, L’Age d’Homme, 1982.
    • Barthelme  (écrit en anglais avec Régis Durand). Londres et New York, 1982.
    • Gutenberg, Sterne and Nabokov, Los Angeles, Center for Humanistic Studies, 1989.
    • Textual Communication: A Print-Based Theory of the Novel.  Londres et New York, Routledge, 1990.
    • Nabokov ou la tyrannie de l’auteur.  Paris, Seuil, coll. “Poétique,” 1993.
    • La figure de l’auteur,  Paris, Seuil, Coll. “Poétique”, 1995.
    • Lolita de Nabokov,  Paris, Didier, 1996.
    • Roman et censure ou la mauvaise foi d’Eros,  Seyssel, Champ Vallon, 1996.
    • Nabokov ou la cruauté du désir, lecture psychanalytique, Seyssel, Champ Vallon, 2004
    • Chronique de l’oubli (mémoire d’une enfance paysanne). Paris, Orizons, 2008.
    • Ziama (roman), Paris, Orizons, 2009.
    • Nabokov ou la tentation française, Paris, Gallimard, 2012.
    • Nabokov’s Eros and the Poetics of Desire, London and New York: Palgrave-Macmillan, 2013.
    • Vers là d’où je viens (roman), Paris, Orizons, 2016.
    • The Figure of the Author, Saarbruck, Editions Universitaires Européennes, 2017.
    • Novel and Censorship or Eros’ Bad Faith, Saarbruck, Editions Universitaires Européennes, 2017.
    • Le Rapt de Lolita, roman, Paris, Orizons, 2018.

 

  • Ouvrages édités
    • Representation and Performance in Postmodern Fiction, ed. (actes du colloque de Nice). Montpellier, Delta, 1983.
    • Ecriture: expression, communication et création. Nice, C.R.D.P., 1985.
    • Lolita, figure mythique, Paris, Autrement, 1998.
    • Œuvres romanesques complètes de V. Nabokov, Vol I, Paris, Gallimard, bibliothèque de la Pléiade, 1999.
    • Œuvres romanesques complètes de V. Nabokov, Vol II, Paris, Gallimard, bibliothèque de la Pléiade, 2010

 

  • Livres traduits
    • L’exploit  (traduction de Glory  de Nabokov). Paris, Julliard, 1981.
    • Réflexe et ossature  (traduction de Reflex and Bone Structure, de Clarence Major, en collaboration avec Yvonne Couturier). Lausanne, L’Age d’Homme, 1982.
    • Mademoiselle O  (traduction de Nabokov’s Dozen, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Julliard, 1983.
    • Détails d’un coucher de soleil  (traduction de Details of a Sunset  de Nabokov en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Julliard, 1984.
    • Jeu de société  (traduction de Nice Work  de David Lodge,  en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 1989.
    • Changement de décor  (traduction de Changing Places  de David Lodge, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 1990.
    • Un tout petit monde (traduction de Small World   de David Lodge en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 1991.
    • Nouvelles du Paradis  (traduction de Paradise News   de David Lodge, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 1992.
    • Hors de l’abri  (traduction de Out of the Shelter  de David Lodge, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 1994.
    • Lolita (scénario)  (Traduction du scénario de Lolita  écrit par Nabokov pour Kubrick ; en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Gallimard, 1998.
    • Lolita (le roman), Paris, Gallimard, 2001 (nouvelle édition Folio en 2004 puis en édition Pléiade en 2010).
    • La vie en sourdine (traduction de Deaf Senstence de David Lodge, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, Rivages, 2008.
    • L’Original de Laura (traduction de The Original of Laura de Nabokov). Paris, Gallimard, 2010.
    • Né au bon moment (traduction de A Good Time to Be Born de David Lodge), Paris, Rivages, 2015.
    • La Chance de l’écrivain (traduction de Writer’s Luck de David Lodge, en collaboration avec Yvonne Couturier). Paris, rivages, 2019.

 

  • Numéros de revues édités
    • “Nabokov”, Delta, N° 17 (octobre 1983).
    • « Eroticism and Sexuality in American Literature », Revue Française d’Etudes Américaines, N° 20 (mai 1984).
    •  « Les sujets de la lettre, » Cycnos,  N° 3 (été 1987).
    • « Robert Coover », Delta   (mai 1989).
    • « La censure aux États-Unis (civilisation), » Revue Française d’Etudes Américaines, N° 52 (mai 1992).
    • « La censure aux États-Unis (littérature), » Cycnos,  N° 9 (juin 1992).
    • “Nabokov: Autobiography, Biography, Fiction,” Cycnos,  N° 10 (février 1993), actes du colloque international de Nice.
    • “Le retour de l’histoire dans la fiction américaine des années , Revue Française d’Etudes Américaines,  N° 62 (novembre 1994)
    • “Nabokov: At The Crossroads of Modernism and Postmodernism”, Cycnos, N° 12 (Novembre 1995).
    • “La problématique de l’auteur”, Cycnos,  Vol. 14, N° 2 (automne 1997).
    • “Annotating vs. Interpreting Nabokov”, Cycnos, Vol. 24, N° 1 (printemps 2007).

 

  • Articles et chapitres de livres
    • « Nabokov’s Pale Fire, or The Purloined Poem », Revue Française d’Etudes Américaines, n° 1, avril 1976.
    • « Nabokov’s Laughter », Revue Française d’Etudes Américaines, n° 4, octobre 1977.
    • « Nabokov’s Performative Writing », dans I. Johnson (dir.), Les Américanistes: New French Criticism in Modern American Fiction, New York, Kennikat Press, 1978.
    • « The Subject on Trial in Nabokov’s Novels », dans M. Sienecka (dir.) Proceedings of Symposium on American Literature, Poznan (Pologne), Poznan University Press, 1980.